Le médecin et explorateur polaire Jean-Louis Etienne sera l'invité d'un sommet sur l'eau qui se tiendra le 18 novembre à Toulouse; Dans un entretien accordé à la Dépêche du midi, il donne un aperçu des défis qui se dressent devant nous avec le réchauffement climatique : la fonte de la banquise (600 km de glace antarctique d'ores et déjà déjà disparus), le nécessaire partage futur des ressources en eaux et l'optimisation de leur allocation.

Toulouse. Jean-Louis Etienne, explorateur et médecin : «Il va falloir partager la ressource en eau» - https://t.co/UJKddtMAqo. Formidable scientifique et explorateur. Pédagogue et …

L'ombre de Jean-Baptiste Charcot plane sur l'édition 2019 de l'Expédition du Savoir en Antarctique dont le mensuel Sciences et Avenir est partenaire. Pour la plupart des chercheurs, le médecin et explorateur du début du 20ème siècle peut être considéré comme le premier navigateur scientifique français des pôles ayant impulsé et inspiré la recherche française polaire.

Antarctique : sur les traces de Charcot - Sciences et Avenir. Quel audace et quel courage exemplaires. L’excellence de la recherche française dans les pôles. https://t.co/aWSdkhqCJF

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 11 novembre 2019

Le site des "Expéditions …

Des chercheurs observent que le relèvement des températures en Antarctique entraine des difficultés pour la reproduction des manchots Empereurs qui pourraient disparaître avant la fin du siècle si rien n'est fait.

Les manchots empereurs pourraient disparaître avant 2100 https://t.co/z4PVO8gkMO. Quelle tristesse que cette conséquence des comportements prédateurs et dramatiquement indifférents à la nécessité de préparer l’après-pétrole #ActOnClimate

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 10 novembre 2019

Les actualités polaires - Novembre 2018

lundi, 17 décembre 2018 16:40

Les pôles à la COP24

La COP24 se tient à Katowice en Pologne, du 2 au 14 décembre. L’enjeu principal de la conférence est d’améliorer la transparence et le suivi des engagements climatiques des pays afin qu’ils honorent les accords de Paris signés lors de la COP21 en 2015. Il s’agit donc de se mettre d’accord sur une structure pour que les pays rendent des comptes. Quelles sont les mesures mises en place ? Quels sont les effets concrets de ces mesures sur la réduction totale des émissions ?

L’enjeu climatique dépasse en effet de loin les seules questions environnementales. …

Les actualités polaires - Octobre 2018

mercredi, 07 novembre 2018 12:32

La réunion annuelle du Cercle Arctique s’est tenue à Reykjavik du 19 au 21 octobre

L'Assemblée annuelle du Cercle polaire arctique est le plus grand rassemblement international annuel sur l'Arctique, auquel participent plus de 2000 personnes de 60 pays. L'Assemblée se tient chaque année en octobre au Harpa Conference Center and Concert Hall à Reykjavík, en Islande. Y participent des chefs d'État et de gouvernement, des ministres, des parlementaires, des fonctionnaires, des experts, des scientifiques, des entrepreneurs, des chefs d'entreprise, des représentants autochtones, des environnementalistes, des étudiants, des militants et d'autres membres de la communauté internationale intéressés par l'avenir de …

Julien Jumelet est chercheur expert sur les aérosols dans les régions polaires, au Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS).

Le Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS) conduit dans les Terres australes et antarctiques françaises un programme de surveillance de l’atmosphère dans le cadre du service d’Observations Network for the Detection of Atmospheric Composition Change (NDACC) France. Ce programme, sous la tutelle du Centre de Recherche Polaires de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines  (UVSQ), de l’Institut polaire IPEV et en partenariat avec Météo-France a été mis en place suite au protocole de Montréal et a vu ses enjeux s’enrichir avec les interactions …

Rosemary Morrow est chercheuse au Laboratoire d'Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales (LEGOS) à Toulouse. Elle est spécialiste de l'étude des données satellites et des observations in-situ pour analyser les circulations océaniques, en particulier dans les espaces polaires.

Sa présentation du 7 novembre 2017 s'intitulait "Surveillance de l'océan austral". En voici un compte-rendu:

Tristan Guillot est chercheur à l’Observatoire de la Côte d’Azur (OCA).

Spécialiste de l’astronomie et des exoplanètes, sa présentation du 7 novembre 2017 s’intitulait : « Observer des exoplanètes depuis Concordia ».  En voici un compte-rendu :

Matthieu Chevallier est chercheur au Centre national de Recherche en Météorologie, au sein de l’équipe « Interactions Océan-Glaces-Atmosphère » du Groupe de Météorologie de Grande Echelle et Climat. Ses thématiques de prédilection sont, parmi d’autres, la prévisibilité en Arctique et les interactions océan-glace-atmosphère dans les moyennes et hautes latitudes.

Sa présentation du 7 novembre 2017 s’intitulait : « Prévisions environnementales dans les régions polaires ». En voici un compte-rendu :

Marc Delmotte est ingénieur de recherche au CNRS, au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement. Il est spécialiste de l’étude des gaz à effet de serre, en particulier au Groenland.

Sa présentation du 8 novembre 2017 s’intitulait : « Suivi des gaz à effet de serre en zone polaire ». En voici un compte-rendu :

Page 1 sur 2
Remonter