Valérie Masson scientifique au Giec

mardi, 23 juillet 2019 13:38

A lire, relire et écouter, Valérie Masson Delmotte éminente et scientifique climatologue VP du Giec, qui prouve que l’action ne doit pas être freinée par les polémiques qui tirent en arrière et vers le bas. #ParisAgreement #ActOnClimate ? https://t.co/frEMSogs9S

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 23 juillet 2019

Julien Jumelet est chercheur expert sur les aérosols dans les régions polaires, au Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS).

Le Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS) conduit dans les Terres australes et antarctiques françaises un programme de surveillance de l’atmosphère dans le cadre du service d’Observations Network for the Detection of Atmospheric Composition Change (NDACC) France. Ce programme, sous la tutelle du Centre de Recherche Polaires de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines  (UVSQ), de l’Institut polaire IPEV et en partenariat avec Météo-France a été mis en place suite au protocole de Montréal et a vu ses enjeux s’enrichir avec les interactions …

Matthieu Chevallier est chercheur au Centre national de Recherche en Météorologie, au sein de l’équipe « Interactions Océan-Glaces-Atmosphère » du Groupe de Météorologie de Grande Echelle et Climat. Ses thématiques de prédilection sont, parmi d’autres, la prévisibilité en Arctique et les interactions océan-glace-atmosphère dans les moyennes et hautes latitudes.

Sa présentation du 7 novembre 2017 s’intitulait : « Prévisions environnementales dans les régions polaires ». En voici un compte-rendu :

Marc Delmotte est ingénieur de recherche au CNRS, au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement. Il est spécialiste de l’étude des gaz à effet de serre, en particulier au Groenland.

Sa présentation du 8 novembre 2017 s’intitulait : « Suivi des gaz à effet de serre en zone polaire ». En voici un compte-rendu :

Instituto Terra à Aimores (Brésil)

Du 11 au 14 mai, je serai au Brésil à Aimores où le photographe Sebastiao Salgado dirige l'Instituto Terra qui agit pour redonner vie à la forêt brésilienne là où elle a été détruite par la déforestation. Je visiterai les différents bâtiments de l’Institut et notamment le Centre pour l’éducation à la préservation et à la restauration de l’environnement, où résident des étudiantes et étudiants et la réserve forestière de l’institut afin de découvrir le travail effectué pour la protection de …

Page 4 sur 5
Remonter