Le débat sur le problème de l’interdiction de l’épandage de pesticides à proximité des habitations vient de rebondir avec la révélation que le gouvernement fixerait une distance de 5 à 10 mètres !

C’est une plaisanterie ? Il manque un zéro. La distance indiquée aux préfets était de 50 à 150 mètres. Les plans départementaux leur ont été demandés par une circulaire de 2016. Mais l’inertie l’a emporté. La santé doit être une priorité #glyphosate pic.twitter.com/5d6BffYfQB

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 9 septembre 2019

A propos de l'assignation du Maire de Longuet

Les maires sont responsables de la sécurité et de la salubrité publiques. #pesticides Donc si leurs décisions sont bien motivées ils sont dans leur compétence. Dialoguons au lieu d’attaquer ceux qui prennent leur responsabilité et à qui l’histoire donnera raison ? https://t.co/1qmrwuc8rN

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 22 août 2019

Tout mon soutien renouvelé à #PaulFrançois qui se bat depuis tant d’années contre #Monsanto qui hélas, vient de se pourvoir en cassation ! #pesticides
Revoir le témoignage exemplaire à «Vivement dimanche» où je l’avais convié #santepublique #environnement pic.twitter.com/jD710fxQuh

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 22 juillet 2019
Page 2 sur 2
Remonter