Le cri d’alarme du chef de service à l’hôpital Beaujon. Espérons qu’avec la menace du #coronavirus les hôpitaux publics vont enfin avoir des réponses sérieuses à leurs demandes et à leurs appels de détresse et de respect. Quel plan crédible sans eux ? https://t.co/puKRtsA3cH

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) February 24, 2020

Démissions en masse dans l'hôpital public

lundi, 03 février 2020 10:20

Souffrances dans l’hôpital. Ce gouv. sait il encore entendre ? Ou est-il déshumanisé ? Ou c’est volontaire pour tuer le service public ? Partout en France, des centaines de médecins démissionnent pour mettre la pression sur le gouvernement — via @lemondefr https://t.co/dVmX09aMmY

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) February 3, 2020

Soutien à l’hôpital public tenu à bout de bras par l’engagement des médecins et des soignants. Hommage à eux et elles. Encore un grand service public précarisé alors que le rendement de l’ISF aurait largement permis de lui rendre ses moyens #hopitalpublic #stoplibéralisme https://t.co/pYopZ6Gtfo

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 14 janvier 2020

Redonner des moyens à l'hôpital public

mardi, 17 décembre 2019 19:45

Une majorité de Français préoccupée par la dégradation du service public

Cynthia Fleury : "Le soin est indivisible"

dimanche, 15 décembre 2019 20:00

"Cynthia Fleury : "On a appliqué la division du travail aux soins, sauf que le soin est indivisible"" sur https://t.co/UgOI5gKLMK via @franceinter https://t.co/UgOI5gKLMK

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 15 décembre 2019

Tribune | « Les internes des hôpitaux ne doivent plus “en baver” » : un collectif, dont la philosophe Cynthia Fleury, alerte sur les suicides au sein de cette population. https://t.co/ZNwWC3g4Fz

— Le Monde (@lemondefr) 10 décembre 2019

L’hôpital c’est le patrimoine commun des Français. Un trésor à défendre. Ne pas laisser souffrir les soignants qui nous soignent. Le déficit n’est pas ce qui est dit.
Hommage au dévouement et à l’excellence des métiers médicaux ⤵️https://t.co/8Yh2YECvIh https://t.co/acrkbgilc9

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 13 novembre 2019

Huit longs mois que ce cri d’alarme est lancé . Quand seront ils et elles entendus ? Quand les salaires indécents pour la dureté du métier seront ils rehaussés ? S’ils souffrent dans leur travail comment peuvent ils soulager les souffrances des autres ? #EnsembleSauvonslHopital

Remonter