Le débat sur le problème de l’interdiction de l’épandage de pesticides à proximité des habitations vient de rebondir avec la révélation que le gouvernement fixerait une distance de 5 à 10 mètres !

C’est une plaisanterie ? Il manque un zéro. La distance indiquée aux préfets était de 50 à 150 mètres. Les plans départementaux leur ont été demandés par une circulaire de 2016. Mais l’inertie l’a emporté. La santé doit être une priorité #glyphosate pic.twitter.com/5d6BffYfQB

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 9 septembre 2019
Remonter