Imprimer cette page

« Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur... »

Léonard de Vinci, au xvie siècle écrivait déjà « Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur... » ! Le biomimétisme ou la bio-inspiration sont une approche consistant à étudier la nature sous toutes ses formes, animaux, plantes, microorganismes, écosystèmes, et à en tirer des développements technologiques : on s’en inspire afin de concevoir des matériaux, des procédés, ou des stratégies novatrices au service de l’humain, moins polluants, moins consommateurs d’énergie, recyclables, plus sûrs, de meilleures qualités et à moindre coût.

La chercheuse américaine Janine M.Benyus définit le biomimétisme en 1997 comme « une démarche d’innovation, qui fait appel au transfert et à l’adaptation des principes et stratégies élaborés par les organismes vivants et les écosystèmes, afin de produire des biens et des services de manière durable, et rendre les sociétés humaines compatibles avec la biosphère. »

Aujourd’hui, on utilise plutôt le terme de bio-inspiration, on ne copie pas la nature, on s’en inspire. Il s’agit d’une démarche interdisciplinaire sollicitant sciences fondamentales et sciences de l’ingénieur. Cette démarche n’est pas du tout une nouvelle science ou une nouvelle discipline, mais plutôt une méthodologie ou mieux une approche transversale, applicable dans nombre de domaines scientifiques et techniques et susceptible d’apporter des réponses à des questions techniques ou organisationnelles, pour ou hors du vivant.

Par exemple, les frères Wright font voler le premier avion motorisé en 1903 grâce à l’observation des vautours. Les avions modernes sont fortement inspirés des oiseaux, jusqu’à très récemment ces « winglets » au bout des ailes, pour faire baisser la consommation de carburants, qui s’inspirent du fait que les grands rapaces en vol relèvent les rémiges du bout des ailes pour mieux se stabiliser et économiser de l’énergie !

2019-07-31 06:27:06
Lu 2135 fois