Finance verte : la priorité de la Ministre de l'Environnement et de la Présidente de la COP

  • Un prix au carbone essentiel pour orienter les décisions d’achat vers les solutions bas-carbone et donner de la visibilité aux investisseurs.

  • Intégration du risque climatique dans le « reporting » responsabilité sociétale des entreprises et des investisseurs (article 173 de la loi transition).

  • Mise en place d’un label transition énergétique et écologique pour le climat (décret du 10 décembre 2015) : 11 fonds labellisés, encours de 1,5 Md€.

  • Création du label Financement participatif pour la croissance verte : premiers projets labellisés début 2017.

  • Le fonds de financement de la transition énergétique (FFTE) : 250 M€ pour accélérer les projets en 2015, 2016 et 2017.

  • Mise en place des prêts croissance verte (PCV) gérés par la Caisse des dépôts (août 2014) pour financer des investissements du secteur public local dans les domaines de la transition énergétique : 3,5 Mds€ de prêts à taux zéro (1 Md€ en février 2016) pour accé- lérer plus de 1 600 projets d’efficacité énergétique, de transports, d’énergies renouvelables, de biodiversité et d’eau.

034 034 007 005 FMI et finance verte

2018-05-16 21:28:54
Lu 405 fois

La green Tech verte inventée

  • La Green Tech verte, lancée le 9 février 2016, c’est : 6 hackathons pour améliorer l’accès aux données produites par le ministère et faciliter leur usage. 2 appels à projets…
lire la suite

Première obligation verte souveraine

biodiversite energies renouvelables 800x490

  • LANCEMENT : En janvier 2017.
  • ENCOURS : 7 Mds€, 200 investisseurs enthousiastes.
  • OBJECTIF : Financer des politiques en faveur de la protection de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique.
Remonter