Présentation du Laboratoire « Coévolution Homme milieu en Sibérie orientale », par Eric Crubezy (CNRS)

Enseignant-chercheur à l'Université de Toulouse, Eric Crubezy dirige le Laboratoire d'anthropobiologie et d'imagerie de synthèse Anthropobiologiste, spécialiste de l’histoire biologique humaine, ses recherches se focalisent sur les interactions entre gènes et culture. Parmi ses terrains de recherche se trouve la Sibérie.

Le 8 novembre 2017, Eric Crubezy a présenté le Laboratoire international associé : « Coévolution Homme milieu en Sibérie orientale ».

Ce laboratoire, qui unit le CNRS, le fond Russe pour la recherche, les Universités de Toulouse de Krasnoïarsk et Fédérale du Nord Est à Iakoutsk (république Sakha) et la commission des fouilles du ministère des affaires étrangères, réunit une cinquantaine de chercheurs.

Son sujet d’intérêt est l’évolution des hommes, des cultures et des milieux du 15ème au 21ème siècle en Sibérie orientale. Il s’agit d’une zone test de l’évolution des populations autochtones face, d’une part aux contacts avec les Européens depuis le 17ème siècle et d’autre part au contexte de changement global (climatique, modes de vie, etc.). Il repose notamment sur la fouille de sépultures gelées. Il se base pour le passé sur les éléments culturels, génomiques (hommes, chevaux et maladies infectieuses) épigénomiques et du microbiome susceptibles d’expliquer l’expansion des iakoutes, éleveurs de vaches et de chevaux, par – 50° à – 70° C en hiver, du sud de la Sibérie (13 e siècle) à l’océan glacial arctique (début 20 e siècle).

En savoir plus…

Crubézy E, Nikolaeva D. 2017. Vainqueurs ou vaincus ? L’énigme de la Iakoutie. Edts Odile Jacob. 247 p.

0000-00-00 00:00:00
Lu 182 fois
Remonter