Les nouveaux emplois de la croissance verte soutenus

La transition écologique est susceptible de créer 60 millions d’emplois d’ici 2030 à l’échelle mondiale selon l’Organisation internationale du travail. La France dispose de réels atouts pour bénéficier des fruits de cette dynamique planétaire accélérée par l’Accord de Paris sur le climat. En 2014, La France comptait 1,1 million d’emplois dans les métiers de l’environnement et de la transition écologique et énergétique, soit plus d’un tiers des emplois verts de l’Union européenne. En fixant des normes ambitieuses, en donnant de la visibilité aux entreprises, et grâce à des mesures fiscales incitatives, la France a créé 20000 emplois verts depuis 2014.

LOI RELATIVE À LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE POUR LA CROISSANCE VERTE ET LES ACTIONS QUI L’ACCOMPAGNENT : OBJECTIF 100000 EMPLOIS EN 3 ANS

  • La progression de l’emploi est particulièrement marquée dans les secteurs de la rénovation énergétique du bâtiment (+9%), des énergies renouvelables (+13%) et de la mobilité propre (+310 %). Avec 27 307 véhicules électriques en 2016, la France est devenue le premier marché européen, devant la Norvège.

  • Dans certains secteurs, comme la fabrication et la pose de fenêtres, leur impact est très positif avec 8000 emplois préservés ou créés en 2015. Depuis mars 2016, la possibilité de cumuler le CITE et l’écoprêt à taux zéro permet d’amplifier cette bonne dynamique.

  • Le secteur des énergies renouvelables a connu une croissance de ses effectifs de l’ordre de 13% entre 2012 et 2015. Selon les principales organisations professionnelles, plus de 2000 emplois ont été créés dans la filière éolienne depuis 2014 chaque année. Le doublement de l’appel d’offres photovoltaïque de 2015 devrait générer 1 Md€ d’investissements et plus de 5000 emplois à court terme.

  • Les secteurs de la gestion, de la protection et de la connaissance de la biodiversité comptent environ 25 000 emplois directs (dans les parcs nationaux et régionaux, réserves, organismes de la connaissance, etc.).

    La loi de reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages doit permettre de porter ce chiffre à 40 000 à l’horizon 2020.

  • Les activités dépendantes de la biodiversité et des écosystèmes (pêche, agriculture, sylviculture et activités de première transformation) représentent près de 2 000 000 d’emplois (salariés, indépendants et exploitants agricoles).
2018-04-26 20:30:27
Lu 482 fois

L’adaptation des compétences des salariés de l’économie verte

  • est une des clés du succès de la transition énergétique et écologique et l’adaptation de la formation est un enjeu primordial.

    Lire la suite...

Les impacts socio-économiques de la transition énergétique

L’étude d’impact de la PPE montre les résultats positifs de la transition énergétique sur l’économie :

  • augmentation de la croissance économique de +1,1 point de PIB à l’horizon 2030 ;
    augmentation du nombre d’emplois d’environ 280 000 en 2030 ;
  • hausse du revenu disponible brut des ménages de 13 Mds€ en 2018 et de 32 Mds€ en 2023 ;
  • augmentation de la valeur ajoutée industrielle de 0,7%.
Remonter